Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 19:04

L'effet placebo fonctionne aussi à l'envers. Ne pas croire en l'efficacité d'un médicament diminue sa capacité à guérir. C'est ce que révèle une étude récente, rapportée par la BBC, qui montre que le fait de croire qu'un médicament ne va pas marcher peut se transformer en prophétie auto-réalisatrice. Des chercheurs viennent ainsi de montrer que les effets d'un anti-douleur peuvent être boostés ou au contraire complètement annihilés par les attentes des patients.

On a chauffé les jambes de 22 personnes qui ont dû noté le niveau de douleur ressenti sur une échelle de 1 à 100. Après l'avoir évaluée à 66, les patients ont reçu un important anti-douleur par intraveineuse (sans le savoir), et le score est tombé à 55. On leur a ensuite dit qu'on leur donnait un médicament, et le score est passé à 39. Puis,sans changer la dose d'anti-douleur, on leur a fait savoir que le médicament n'était plus administré et qu'ils allaient de nouveau souffrir, et le score est remonté à 64.

Autrement dit, alors qu'ils étaient sous anti-douleur, ils disaient ressentir le même niveau de douleur qu'au début de l'expérience, quand ils n'avaient aucun médicament!

Comme l'explique la professeure en charge de l'expérience à la BBC:

«C'est phénoménal, c'est vraiment cool. C'est l'un des meilleurs analgésiques que nous avons, et l'influence du cerveau peut grandement augmenter son effet, ou l'annuler entièrement.»

Même si l'étude a été faite sur des gens en bonne santé sujets à une douleur temporaire, Irene Tracey estime que ses résultats peuvent être utilisés pour les patients aux maladies chroniques: ceux-ci, qui utilisent médicaments après médicaments pendant des années sans succès, ont ainsi formé une expérience très négative de leurs anti-douleurs, qui peut agir sur la suite de leur bien-être.

  

 

Je ne suis pas surprise par ces résultats, un médicament a le pouvoir qu'on lui donne. Il vaut mieux se "shooter" avec de l'homéopathie qu'avec des anti-douleurs classiques pour ne pas avoir d'effets secondaires plus ou moins graves surtout s'ils sont pris sur le long terme.

Le cerveau lui seul peut faire des miracles, c'est vous qui acceptez ou qui refusez de donner du pouvoir aux médicaments. Sans votre croyance, un médicament est quasi-impuissant ou totalement inefficace, les molécules sont dérisoires...

Je ne me lasse pas de le répéter à mes lecteurs.

 

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 12:33

 

 

 

 

 

J'ai toujours fui le congrès médicaux, ce ne sont que des expéditions touristiques déductibles des impôts"




Voila l'explication des grosses bourdes ou erreurs médicales de Monsieur Patrick de Funès

"Pourquoi personne n'a averti le patron alors qu'il se fourvoyait ? Comment a t'il pu ôter le sein indemne ou la jambe intacte ? Ce type d'accident stupéfie la France entière. La réponse coule de source : aucun de ses assistants ne lui a fait remarquer son erreur. Tout simplement parce que , terrorisé par sa grossièreté et ses cris permanents, ils ont depuis longtemps pris l'habitude de se taire. Car le chirurgien n'est pas comme le pilote de ligne, assisté d'une ou deux personnes mais d'une bonne dizaine. Elles ont, tour à tour, installé, rasé et désinfecté le malade. Tout au long de l'intervention, des panseuses ont passé des instruments, puis les ont récupérés, en prenant bien garde qu'aucun ne soit oublié dans le champ opératoire. Quel plaisir de voir se planter superbement le génie du bistouri, celui qui salue à peine et qui, sans retenue travaille en débitant des chapelets d'obscénités" 


Je n'ai fait que recopier textuellement un passage du livre.

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 14:50

Selon un sondage réalisé par l’institut GfK HealthCare sur la notoriété et l’image des laboratoires pharmaceutiques vus par les Français, 71% d’entre eux pratiquent l’automédication pour leurs maladies courantes. Et 54 % d’entre eux ne verraient pas d’inconvénient à l’automédication en libre accès dans les grandes et moyennes surfaces. D’ailleurs, 63% ne verraient pas plus d’inconvénient à ce que les médicaments d’automédication soient disponibles dans des distributeurs automatiques. « Les consommateurs français de produits d’automédication se responsabilisent. Ils s’orientent progressivement vers un comportement dans lequel ils sauront s’adresser à l’expertise du pharmacien pour obtenir un conseil sur des problématiques de santé spécifiques et s’orienter vers les circuits de distribution grand public pour les problématiques de santé courante », explique Eric Robillard, directeur de division HealthCare de GfK Custom Research France.

 

 

Les distributeurs automatiques, je suis pour également.

Ca éviterait l'attente... et tout contact avec le personnel des pharmacies. Il faut vivre avec son temps.

 

 

 

Rediffusion d'une note du 13/04/2010

 

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
24 juin 2012 7 24 /06 /juin /2012 14:03

Finis les flacons de sirops que l'on ne peut pas ouvrir parce que le bouchon est collé !

  

Beaucoup plus hygiéniques, plus économiques, réutilisables d'une année à l'autre, voici les dosettes.

  

Une dose matin, midi et soir pour soulager les toux grasses.

 

Prix : 7 euros environ les 15 dosettes (soit l'équivalent d'un flacon encombrant de 250 ml)

 

 

                                                    

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
28 mai 2012 1 28 /05 /mai /2012 17:00

Si 3 gouttes d'huiles essentielles (HE) d'hysope de thym ou de sauge représente une dose thérapeutique utile, les multiplier par 10 ou 20 entrainerait des catastrophes tel un coma ou la mort. Les huiles essentielles demeurent des médicaments à part entière. Il suffit de constater que quelques gouttes d'HE de thym détruisent la bactérie Escherichia coli, source de gastro-entérites en moins de 8 m.Et l'HE  de romarin térasse le staphylocoque  en cinq minutes.

 

En cas de surdosage, n'avalez surtout pas d'eau, mais un grand verre d'huile végétale pour diluer les principes actifs. Il peut y avoir des interactions avec des médicaments (ex médoc contre l'insuffisance cardiaque ou de l'asthme). Le millepertuis réduit également l'action de la pilule contraceptive et des traitements contre le sida, en activant leur élimination par le foie)

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 19:54

Françoise, lectrice de France Dimanche.

Je la cite : "Que cette excellente journaliste sache que ce pantalon abîmé n'est rien à côté de la coiffure qu'elle nous inflige depuis qu'elle sévit sur TF1 ! Maintenant que son joli minois se fane, cette négligence a tendance à s'accentuer fâcheusement". 

  

 

Elle fait référence à un jean troué que la séduisante journaliste portait pour présenter un de ces journaux. Mais elle se prend pour qui, Mme Françoise ? On va la mettre aux commandes du JT et on verra si elle surpasse Claire. Claire n'est pas en compétition pour le titre de "la femme la mieux coiffée de France", et elle ne participe pas au concours de "Miss fraîcheur 2011". Si Mme Françoise n'apprécie pas Claire, elle peut regarder le journal de Laurent Delahousse, peut-être qu'il sera plus à son goût.Je présume que la coiffure de Julien Arnaud ne doit pas lui plaire également, il a début de calvitie, ce qui doit immanquablement insupporter Mme Françoise. Elle doit s'en arracher les cheveux, la "pauvre" Françoise...

 

On va se mobiliser pour acheter une télécommande à Françoise, elle pourra zapper !

 

 

Françoise n'est pas une féministe, elle veut que des potiches !

 

 

 

 

 Rediffusion d'une note du  

  01/01/2011

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 17:08

 

 

 

  

  

Quand on a affaire à un cancer du sein très grave, très inflammatoire, très vite on sait s'il est guéri parce que, justement, il est si grave que soit la patiente meurt vite, soit elle n'est pas morte au bout de 3 ans, cela signifie qu'elle est guérie.

 

En revanche pour un cancer moins grave, peu évolutif, il faut parfois attendre 25 ans ou plus avant de dire si le patient est guéri, justement parce que le cancer est très peu évolutif. Dans ce type de cancer, les cellules malignes se divisent lentement ou très lentement : par ex, s'il y a une petite cellule cancéreuse dans le foie, elle peut prendre 30 ans avant de se manifester sous la forme d'un nodule de 3 cm qui, là enfin sera enfin visible à l'échographie ou au scanner. Donc, pendant 20 ou 40 ans, on ne voit rien mais le cancer se développe...

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
26 mai 2012 6 26 /05 /mai /2012 19:56

Le placebo, du latin "je plairai" est une substance qui a tout d'un médicament (dont l'apparence et le goût) mais qui est complètement dénuée de principes actifs. Son emploi est ancien. Sang de lézard, excréments de crocodiles, chair de vipère... pendant de nombreux millénaires, la médecine a essentiellement prescrit des placébos. Ceux d'aujourd'hui sont un peu plus ragoûtants que ceux de jadis, mais sans doute tout aussi efficaces, particulièrement contre la douleur et la dépression. En prime, ils agissent plus rapidement qu'un vrai médicament. Le hic, c'est que notre mental est aussi capable d'influencer négativement notre organisme. On parle alors d'effet nocebo, en latin, je nuirai. Il suffit de lire la notice ou écouter un proche, son voisin le pharmacien  ou le médecin et on peut être "victime" de l'effet nocebo. Les patients qui absorbent un placebo ressentent les effets indésirables qu'ils savent ou imaginent être associés au  médicament qu'ils croivent ingurgiter. On a même vu des cas d'intoxication avec des placebos "Je me souviens d'une personne qui a fait une tentative  de suicide en prenant un banal placebo. Elle ignorait que c'était une fausse pilule mais elle est réellement tombée dans le coma, c'était ubuesque " raconte Patrick Lemoine, psychiatre et auteur du livre "Mystère du placebo" La malheureuse a fini par se réveiller.... Un autre patient immédiatement après avoir pris un placebo est devenu aveugle, vertigineux, nauséeux et s'est engourdi autour de la bouche. Certains individus acccros a des placebos , pour soigner la douleur ou pour soigner la dépression, éprouvent une sensation de manque similaire à celle endurée par les toxicomanes
 
Rediffusion d'une note de mai 2008

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 20:54

Un pédiatre américain a été inculpé d'une centaine de viols et agressions sexuelles sur des mineurs, des faits qui se seraient produits sur plus d'une décennie et pourraient constituer le pire cas de pédophilie dans les annales de la justice américaine.

Selon l'acte d'accusation rendu public lundi par le ministère de la Justice de l'Etat du Delaware (est), Earl Bradley a agressé sexuellement 102 filles et un garçon depuis 1998.

Au total, il devra répondre de 471 accusations, notamment pour viols, attouchements sexuels, exploitation sexuelle de mineurs, des faits commis sur des patients de son cabinet pédiatrique de la commune de Lewes.

L'acte d'accusation mentionne des vidéos de ses actes tournées par le pédiatre, saisies à son cabinet lors de l'enquête qui a démarré en 2009.

Le ministre de la Justice du Delaware, Beau Biden, fils du vice-président américain Joe Biden, a fait savoir que l'enquête se poursuivait et que d'autres cas risquaient d'être découverts.

Il a qualifié cette affaire d'"unique", rapporte la presse locale. "Je n'en connais pas d'autre qui ait fait autant de victimes" dans l'histoire des Etats-Unis, a-t-il dit, cité par The News Journal.

L'affaire a traumatisé la petite ville de Lewes, où l'enseigne du cabinet du médecin a été retirée, et les services judiciaires du Delaware sont sur le gril pour savoir pourquoi rien n'a été fait malgré des plaintes de parents datant de 2005. M. Biden a ouvert une enquête à ce sujet.

Earl Bradley est en détention et la caution pour sa libération conditionnelle a été fixée à 2,5 millions de dollars. La date de sa comparution devant la justice n'a pas encore été déterminée.


Un pédophile qui n'avait pas choisi sa spécialité au hasard. On se doute qu'un pédiatre  aime beaucoup les enfants mais de manière plus classique.Ce qui est étonnant c'est que les parents accompagnent généralement leurs enfants chez le pédiatre et je me demande donc comment il a pu abuser d''eux dans son cabinet... 

 

Rediffusion d'une note du 23/02/2010

Published by docteurgratuit02
commenter cet article
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 20:07

"Une blouse blanche nous ouvre une porte. Une chambre avec deux lits vides me fait la gueule, elle aussi. J'en remplis un en tombant dessus.

- Déshabillez-vous. On vous attendait. On vous fait une P.L

Non seulement les murs me sont étrangers ici, gris ou marron, mais au surplus on ne parle pas ma langue ?

- Des PV je connais assez bien. Mais une PL... c'est quoi ?

- Une ponction lombaire, mon cher Monsieur, tout simplement

Pourquoi faut-il que les professionnels utilisent toujours un jargon incompréhensible devant le pékin ? Pour jouer à plus pro que pro ? Rester maître de la situation ? Nous éviter la peur ? Ou ne pas faire attention à nous les ignares. Marquer la différence peut-être ?

- Ce n'est pas très douloureux ?

- Ne vous inquiétez pas, Monsieur, ça va très bien se passer. Je vais vous appliquer une pommade anesthésiante au niveau des lombaires. Dans une 1/2 h, quand l'anesthésiant aura agit le docteur viendra vous faire une PL. Il ne faudra pas bouger. Avec l'anesthésie vous ne sentirez rien.

(....)

 

Tout seul.

Le temps passe.

Depuis longtemps Lisa s'affaire dans les couloirs pour trouver ce fameux médecin. Ca fait plus de 2 h qu'on m'a appliqué la pommade. Et je n'ai toujours rien vu venir...

Je me sens abandonné.

Je sens surtout que l'effet de l'anesthésiant m'abandonne, je stresse.

La porte s'ouvre. Enfin. Il entre. Détendu, sourire au lèvres. Médecin.

- A nous

On ne plaisante pas avec le faiseur de P.L. Ne pas le troubler

- Ca fait plus de 2 heures qu'on m'a appliqué la pommade, j'ai peur que l'anesthésiant soit dépassé...

- Comment voulez-vous que je vous pique ?

Il n'a pu comprendre ma question.

 

(...)

 

 

Arrondi sur mon lit, l'oreiller entre les jambes, les lombaires àl'air, le cul tendu. Une presque levrette. Je sens que je vais bouffer l'oreiller. Je vais sentir la sodomie de l'aiguille me percuter l'entre-vertèbres.

Sans anesthésie (elle ne fait plus effet) ni vaseline. Accroche-toi.

- Je pique, ne bougez pas, Monsieur.

Effectivement il pique. Je la sens bien sa grosse aiguille me pénétrer la peau; J'imagine la longue aiguille qui cherche ma divine liqueur rachidienne.. C'est impressionnant la longueur de l'aiguille."

 

 

Claude Pinault (le syndrome du bocal- autobiographie). Un humour assez burlesque et un peu corrosif.

 

Published by docteurgratuit02
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de docteurgratuit02
  • Le blog de docteurgratuit02
  • : C'est une vraie caverne d'Ali Baba ou chacun peut y trouver un peu de bonheur (conseils vie pratique, sites internet à connaître pour vous embellir la vie, conseils médicaux et psychologiques etc). C'est un blog où tous les tabous familiaux et sociaux tombent... Je traite l'actualité, surtout l'actualité médicale, et j'évoque aussi un peu ma vie perso pour prendre de la distance avec ce qui m'arrive... Je partage avec vous mes coups de gueule et mes coups de coeur.
  • Contact

Recherche

Liens